65 Mines Street

65 MINES STREET

FACEBOOK

65 Mines Street est un groupe Franc-Comtois fondé en 2009, et comprenant des ex-membres de Two Tone Club , Bobby Sixkiller  et Taste in Vibes . Le combo comptant 5 musiciens ayant chacun plus de 10 années d’expérience scénique au niveau européen, produit une musique métissée, dont le point de départ est le ska à la mode british (70’s, 80’s) avec des influences garage rock, surf, et punk rock.
Le premier album, éponyme, sort en 2011. 17 titres qui ont emballé un nouvel auditoire (reviews, chroniques internationales et classements dans certains top 10 aux USA notamment)  par la fraîcheur et l’originalité de ses compositions.
A peine le temps de se remettre de ses émotions, le groupe prend une autre direction avec un second opus sorti en 2013 (“Fix the Clock!”). La musique est plus intimiste, les textes plus “conscient”. Ce 10 titres intéresse une plage plus large du public, qui même s’il n’est pas fan de reggae ou de musique jamaïcaine, retrouve des influences multiples qui peuvent l’embarquer dans des histoires à la fois tendres et sans concessions. C’était le pari pour ce second album et un risque par rapport au premier, d’un point de vue stylistique. Mais le band veut avant tout faire évoluer sa musique, et le pari fut gagné!
Début 2014, et les choses évoluent encore. Les 5 ont une envie de prendre de la distance pour enregistrer leur troisième album.
Le ton de “Sick & Bitchin'” étant davantage axé rock’n’roll et garage, les 5 voulaient apporter une sonorité “à la californienne” à leur projet.  Il a fallu au groupe jouer énormément, de petites dates en occasions un peu plus fructueuses financièrement, pour  autofinancer la réalisation de ce projet.

65 MINES STREET

 

65 Mines Street est un groupe Franc-Comtois fondé en 2009, et comprenant des ex-membres de Two Tone Club , Bobby Sixkiller  et Taste in Vibes . Le combo comptant 5 musiciens ayant chacun plus de 10 années d’expérience scénique au niveau européen, produit une musique métissée, dont le point de départ est le ska à la mode british (70’s, 80’s) avec des influences garage rock, surf, et punk rock.
Le premier album, éponyme, sort en 2011. 17 titres qui ont emballé un nouvel auditoire (reviews, chroniques internationales et classements dans certains top 10 aux USA notamment)  par la fraîcheur et l’originalité de ses compositions.
A peine le temps de se remettre de ses émotions, le groupe prend une autre direction avec un second opus sorti en 2013 (“Fix the Clock!”). La musique est plus intimiste, les textes plus “conscient”. Ce 10 titres intéresse une plage plus large du public, qui même s’il n’est pas fan de reggae ou de musique jamaïcaine, retrouve des influences multiples qui peuvent l’embarquer dans des histoires à la fois tendres et sans concessions. C’était le pari pour ce second album et un risque par rapport au premier, d’un point de vue stylistique. Mais le band veut avant tout faire évoluer sa musique, et le pari fut gagné!
Début 2014, et les choses évoluent encore. Les 5 ont une envie de prendre de la distance pour enregistrer leur troisième album.
Le ton de “Sick & Bitchin'” étant davantage axé rock’n’roll et garage, les 5 voulaient apporter une sonorité “à la californienne” à leur projet.  Il a fallu au groupe jouer énormément, de petites dates en occasions un peu plus fructueuses financièrement, pour  autofinancer la réalisation de ce projet.

Orchestration Reggae (extrait)

by 65 Mines Street | Sick &Bitchin'

Lovers Lane (extrait)

by 65 Mines Street | Fix the Clock

Bang Bang (extrait)

by 65 Mines Street | 65 Mines Street

Orchestration Reggae (extrait)

by 65 Mines Street | Sick &Bitchin'